La VAE (‘validation des acquis de l’expérience’) est une quatrième voie diplômante datant d’avril 2002, qui reconnaît les compétences acquises dans un secteur professionnel par une voie autre que la voie universitaire, et qui permet d’obtenir tout ou partie d’un diplôme, en dehors de toute reprise de cours à l’université.

Du point de vue légal, peuvent donner lieu à validation, les acquis de l’expérience correspondant aux activités salariées, non salariées ou bénévoles d'au moins 3 ans.

 

Comme l’ensemble des formations de Lille 3 reconnues par le ministère et/ou inscrites au fichier RNCP (‘Répertoire National des Certifications Professionnelles’), la spécialité ‘Interprétariat Langue des signes française/français’ de master est accessible par la VAE.

La démarche s’effectue en deux temps :

– dépôt d’un pré-dossier,

– en cas d’avis de recevabilité positif, contractualisation.

 

Etant donné les particularités du métier d’interprète LSF/français, un protocole spécifique a été mis en place pour la spécialité ‘Interprétariat LSF/français’ de master. En plus du protocole général valant pour l’ensemble des formations de Lille 3 :

 dès la phase de pré-dossier, il est demandé aux candidats :

(i)                   d’attester de leur niveau de compétences effectif en langue des signes française en conformité avec le cadre européen de référence pour les langues. Cette attestation sera réalisée par une école de LSF reconnue,

(ii)                 d’effectuer un stage d’une semaine auprès d’un(e) interprète-formateur intervenant dans la spécialité destiné à évaluer leurs compétences professionnelles effectives.

Le niveau attesté de maîtrise de la LSF ainsi que l’avis du ou des maîtres de stages seront déterminants dans l’avis de recevabilité prononcé.

Pour obtenir la liste des écoles auprès desquelles peut être demandée l’attestation ainsi que pour la mise en place du stage, contactez les responsables de la formation.

 pendant la phase de contractualisation, les candidats :

(i)                   développeront, dans leur dossier, deux situations professionnelles leur ayant posé un problème de déontologie, relateront la façon dont ils les ont résolues au moment où elles se sont présentées, et feront une analyse a posteriori de la façon dont ils les ont résolues,

(ii)                 effectueront une seconde semaine de stage selon les mêmes modalités que la première.

A l’issue des deux semaines de stage, les postulants à la VAE auront été confrontés aux situations professionnelles suivantes :

– interprétation de liaison,

– traduction vers la LSF,

– traduction vers le français,

– interprétation de réunions,

– interprétation dans un contexte pédagogique,

– interprétation de conférence.

 

 

 

Pour plus d’informations sur la VAE et sa mise en place à Lille 3, merci de vous reporter à  :

http://www.univ-lille3.fr/fr/universite/services/suvac/validation-acquis-vae/